Troubles alimentaires

Qu’est-ce que c’est?

Les troubles alimentaires sont des maladies mentales où les attitudes face à son corps, son poids et la nourriture sont perturbées. La personne atteinte considère que sa valeur en tant que personne est dictée par la forme de son corps et par son poids. Elle développe une réelle phobie de prendre du poids, engendrant ainsi des comportements malsains face à la nourriture, l’exercice et/ou la prise de laxatifs et diurétiques.

Dans l’anorexie nerveuse, la personne recherche la minceur à tout prix de façon entêtée.  Elle développe une peur maladive de s’alimenter, parce qu’elle craint de prendre du poids ou de devenir obèse. Le résultat est une restriction alimentaire obstinée et parfois dangereuse.

Dans la boulimie nerveuse, la personne a des épisodes de consommation excessive de nourriture, accompagnés d’un sentiment terrifiant de perte de contrôle. Dans une séance, elle pourra consommer des milliers de calories. Par la suite, elle compense ses excès en se faisant vomir, en utilisant des laxatifs pour se débarrasser de la nourriture consommée, ou en faisant de l’exercice physique intense pour brûler les calories.  Il arrive aussi qu’elle se mette au jeûne.

Ce n’est pas :

  • Une perte d’appétit
  • Le simple fait d’être maigre
  • Une allergie alimentaire

Les traitements?

Les troubles alimentaires sont habituellement traités par diverse formes de psychothérapies incluant la thérapie individuelle, de groupe, ou familiale.  Les buts de la thérapie sont d’amener l’individu à se valoriser autrement que par la forme de son corps, à s’alimenter et à faire de l’exercice de façon saine, de cesser la consommation excessive de nourriture, de cesser de se faire vomir et d’utiliser des laxatifs ou diurétiques.  L’intervention d’une nutritionniste est souvent utile.

À cause des risques pour la santé physique, une surveillance médicale est nécessaire.  Il existe des programmes de jour où l’on surveille étroitement les indices de santé physique et où on réapprend à manger. Parfois, lorsque l’état de santé est précaire, le traitement nécessitera même une hospitalisation. Malheureusement, un trouble alimentaire non-traité peut amener la mort mais heureusement, avec le traitement, la guérison complète est possible.

Que puis-je faire?

Nourrir son estime de soi, de qui on est, de nos valeurs, de ce qu’on accompli, de la richesse de nos relations plutôt que de notre apparence physique.

Maintenir une alimentation variée.  Il n’y a pas de « bons aliments » ou de  « mauvais aliments ».  Tout peut être consommé en modération.

Éviter d’utiliser des laxatifs ou des diurétiques.  De toute façon, ceux-ci ne fonctionnent pas pour perdre du poids et peuvent être dommageables pour la santé.

Manger en pleine conscience, c’est-à-dire, en portant attention à ce qu’on mange, en prenant le temps de bien mâcher et bien gouter.

Les ressources?

Anorexie et boulimie Québec

http://www.douglas.qc.ca/info/troubles-de-l-alimentation-qu-est-ce-que-c-est

http://www.nimh.nih.gov/health/publications/eating-disorders-new-trifold/index.shtml

La Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée