Obtenir des services de psychiatrie

Les services de psychiatrie sont des services spécialisés de deuxième et troisième lignes. Avant d’y recourir, il y a plusieurs autres services de première ligne disponibles pour soutenir la santé mentale.

Centres de crise

Les centres de crise du Québec sont des organismes communautaires qui offrent des services gratuits spécialisés en intervention de crise, et ce, 24 heures par jour, 7 jours sur 7. Leur mission est d’alléger la détresse de toute personne adulte âgée de 18 ans et plus vivant une situation de crise, qu’elle soit reliée à une situation précise ou reliée à un problème de santé mentale.

Trouver le centre de crise de votre région

Médecin de famille

Pour ceux qui ont un médecin de famille, celui-ci peut-être la première personne à qui on s’adresse lorsqu’on a une inquiétude au niveau mental. Le médecin de famille, qui connaît ses patients depuis longtemps, est en mesure d’évaluer la détresse, de proposer quelques pistes de solutions, prescrire de la thérapie et certains médicaments.

Le guichet d’accès en santé mentale (GASM) :

Le guichet d’accès est la porte d’entrée aux services de psychiatrie et de santé mentale. Le personnel reçoit, évalue et dirige les demandes d’aide vers la ressource la plus appropriée : psychiatre, psychologue, infirmière en santé mentale, travailleur social, centre de crise, ressources communautaires. Le GASM est plus qu’un centre de triage. Le personnel peut aussi commencer l’évaluation, les soins et le traitement autogéré.

Pour trouver le GASM de votre région, vous pouvez signaler le 811 ou contacter votre CLSC.

L’urgence psychiatrique

Lorsqu’un patient est en crise aiguë, on peut se présenter à l’urgence de l’hôpital. L’urgentologue évaluera la situation et consultera la psychiatrie lorsque nécessaire. Certains hôpitaux auront un service de psychiatrie d’urgence, d’autre auront des ententes pour référer leurs patients vers un autre hôpital de la même région. Des idées suicidaires inquiétantes, un contact avec la réalité brisé par des hallucinations (comme par exemple entendre des voix) ou par des idées délirantes (des fausses croyances comme par exemple que les extra-terrestres nous traquent) sont des raisons de venir consulter à l’urgence.

Si vous êtes incapable de vous rendre par vous-même à l’urgence, vous pouvez signaler le 911.